COMPLEXE SPORTIF - SAINT-SEBASTIEN-SUR-LOIRE

Le programme comprend 2 salles multisports, dont l’une, réservée à l’usage scolaire, a pour particularité d’être un espace non chauffé devant répondre à toutes les conditions de confort d’une salle « classique ».
Notre proposition d’installation, respectueuse de la topographie marquée et la géométrie contrariée du site insère le projet dans un tissu bâti hétérogène dont il convenait de tenir compte, permet de répondre aux multiples fonctionnalités d’un équipement mutualisé avec le lycée et le collège mitoyens.
S
itué au Nord de Saint-Sébastien-sur- Loire, le terrain réservé pour l’opération apparaît aujourd’hui comme une large pièce ouverte au cœur d’un tissu tertiaire et scolaire, un intérieur d’îlot aux proportions généreuses qui offrent une démesure et un rapport au ciel inattendus. La largeur médiane du terrain d’environ 45 mètres, la volonté d’installation sur les 2 terrasses existantes, la desserte depuis l’avenue Jules Verne nous ont conduit à implanter les 2 volumes des gymnases dans le sens Nord-Sud.
Au Nord, la hauteur du premier volume d’accès à l’équipement s’inscrit dans la continuité du gabarit du bâtiment existant en limite. Il se déploie face à l’entrée depuis l’avenue Jules Verne et propose en élévation Est les émergences des 2 gymnases multisports perceptibles depuis la voie de desserte et l’aire de stationnement.
À l’Ouest, le volume des vestiaires se positionne en limite de la parcelle, perçu depuis le lycée comme un simple soubassement. En retrait de cette limite, le gymnase 1 ménage une distance d’environ 20 mètres avec l’internat qui permet de réduire le vis-à-vis entre les deux équipements. Le gymnase 2 est implanté en alignement des vestiaires, réservant un espace confortable pour l’accès piéton depuis le lycée et le collège.
Au Sud, le retrait de 5 mètres par rapport à la limite séparative met à distance le futur ensemble résidentiel et ménage une zone paysagère.
À l’Est, la mise à distance entre le nouvel équipement et la limite séparative permet l’implantation de la cour de service qui vient se glisser dans le décalage d’alignement entre les 2 gymnases.
Situé en bord de Loire, le futur équipement s’inscrit sur un terrain à la topographie marquée. Le projet de paysage s’appuie sur les caractéristiques du site afin de proposer un aménagement qui fait lien entre la rive de la Loire et le tissu urbain.
Architecture et paysage s’allient pour proposer un projet cohérent et ancré dans son territoire. Découlant de la topographie et des usages du site, l’aménagement se compose de plusieurs séquences paysagères qui reprennent le cortège floristique indigène du bord de Loire.

Fiche technique

Coût : 5 500 000€ ht
Surface utile :  3 150 m2

Équipe

ADA – Economiste
ATELIER KER-ANNA – Paysagiste
BSO – Structure béton
ARBORESCENCE – Structure bois
INDDIGO – Fluides – Environnement – VRD
ALHYANGE – Acoustique

Performances

Compacité et efficacité énergétique
Ventilation double flux et naturelle
Construction mixte bois – béton
Matériaux bio-sourcés
Chauffage PAC – sondes géothermiques
Production photovoltaïque 100kWc
Halle 2 non chauffée – Déstratification air
Gestion EP – Infiltration/rétention
Projet E4C1 – Anticipation RE2020

Concours 2024 - Lauréat